Législation sur les jeux d’argent en Europe

Vous avez probablement beaucoup entendu parler ces dernières années des législations sur les jeux de hasard qui sont très différentes dans les pays d’Europe de l’Est. Contrairement aux pays de l’Union Occidentale qui préfèrent faire passer leur lutte contre le jeu compulsif avant les revenus, de nombreux gouvernements d’Europe de l’Est ont mis au point des législations solides visant à taxer et à réguler le marché du iGaming du pays concerné avec précision et équité.

Dès 2011, le Parlement européen a rejeté la proposition d’harmonisation de l’UE concernant l’uniformisation des réglementions sur les jeux d’argent. Cela a été fait avec la loi « Résolution sur les jeux d’argent en ligne dans le marché intérieur », mais la commission a promis d’aider les États membres dans ce domaine. Un an plus tard, la Commission a adopté un texte intitulé « Vers un cadre européen global pour les jeux d’argent en ligne », qui devait contribuer à protéger les utilisateurs et à prévenir les jeux d’argent et les jeux de hasard en ligne sous l’égide de l’Union européenne, sans avoir d’impact sur la législation nationale relative aux jeux en ligne.

Une différence significative entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est vient des revenus de jeu de chaque pays du continent au cours des dernières années et vous devriez avoir deviné que les pays d’Europe de l’Ouest prennent de loin la tête. Selon une enquête récente d’un grand site d’études de marché sur les jeux vidéo, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont leaders dans ce département, avec un chiffre d’affaires d’environ 3,5 milliards de dollars pour 2017, tandis que la Russie a réalisé le plus gros chiffre d’affaires en Europe orientale – un timide 1,2 milliard de dollars. Ce qui est intéressant, c’est que la Roumanie, qui n’a donné que récemment 13 licences de jeu conformément à sa nouvelle législation sur les jeux de hasard, est troisième en Europe de l’Est avec près d’un demi milliard de dollars. À l’échelle mondiale, la Chine prend la couronne, avec un peu plus de 22 milliards de dollars de recettes pour 2015, battant l’Amérique du Nord d’environ 1 milliard de dollars.

About Gwendolyn Stephens